Machine à coudre

Nous voici partis pour une nouvelle lubie de ma femme, qui veut une machine à coudre. Est-ce que parmi vous, des gens ont un tour d'avance et des pistes sur les pièges à éviter, sur ce qu'il faut savoir. Je viens de voir par exemple qu'il fallait faire un entretien annuel.

Réponses

  • Un avis qui ne vaut que ce qu'il vaut
    Madame avait au départ une machine de marque qui n'a jamais vraiment bien marché malgré une révision par un pro (peut-être un défaut, je ne sais pas).
    Puis elle a opté pour une basique de Carrefour ou Lidl qui lui donne satisfaction, pour ce qu'elle fait (quelques ourlets, des sacs et quelques autres babioles)
    Elle a fait partie un moment d'un club de couture et plusieurs avaient ce genre de machine.
    Maintenant, d'autres en avaient des plus perfectionnées.
    C'est pas pour t'encourager à acheter de la chinoiserie mais bon, c'est peut-être pas la peine d'acheter le top du top non plus. Ou peut-être en occasion.
    Pour l'entretien, elle n'en fait pas (et moi non plus)

  • Acheter une grande marque (Suisse par exemple) pas trop d'électronique et c'est la machine héritage ;) par excellence.

  • 10 sept. modifié

    La notre (une Singer) fonctionne très bien, quoique peu souvent, depuis 1981 :)
    Jamais révisée.

  • 10 sept. modifié

    Nous avons deux machines à la maison, une singer et une Lidl.
    La Singer doit avoir plus de 20 ans et nous n'avons eu qu'une seule panne. J'ai remplacé la pièce très facilement. D'ailleurs tu trouveras toujours des pièces détachées pour cette marque.
    La Lidl a été offerte à ma fille qui l'utilise beaucoup. Cette machine est un peu plus capricieuse. Pour certains travaux elle prend la Singer de sa mère. Et je ne sais pas si je trouverais facilement les pièces en cas de panne.
    Pas d'entretien particulier pour l'une comme pour l'autre, mais peut-être que je devrais !

  • Jamais d'entretien sur la Toyota d'une vingtaine d'année de Madame, ceci-dit, elle ne sert pas tous les jours non plus.

  • Regarde d'occasion, et défini bien ce qu'elle veut réaliser. Par exemple pour les motifs brodés tu peux tomber dans le cauchemar logiciel...
    Ensuite il faut une machine robuste pour coudre des matériaux durs, cuir, plusieurs épaisseurs, jeans. Etc.
    De ma faible expérience, une pièce clef qui est relou a changer est un pignon intérieur en revoi d'angle. Le pignon en matière plastique s'use avec le temps. D'occasion il faudrait tester la machine, vérifier l'alignement de l'aiguille et demander la documentation. Sinon ça peut être la galère pour retrouver les réglages et le chemin de fil.

  • Il y a la machine chez Lidl en début de semaine prochaine (ma femme se renseigne aussi^^).

    Sinon dans la famille c'est des vieilles Singer (et même une vieille machine à coudre à pedale bien robuste pour certains cuirs^^)

  • Il existe un dossier ''machine à coudre'' sur Que choisir, guide d'achat, comparatif, meilleurs choix. Mais le comparatif date de juillet 2016.

  • f6kf6k
    12 sept. modifié

    Je rebondis sur les machines vendues chez Lidl. Si ce sont bien celles auxquelles je pense ce sont des PFAFF (ils en vendent périodiquement plusieurs modèles différents, du pas cher (100 euros) à plus cher (jusqu'à 250 euros)). PFAFF est une marque très reconnue qui est conseillée par pas mal de couturière (avec Singer ou Brother). Dans tous les cas quand on achète une machine, il y a quelques éléments à vérifier.

    En vrac, et si je reprends les conseils d'une vieille couturière en retraite de ma connaissance, idéalement c'est bien d'avoir le bras de la machine qui soit libre, c'est-à-dire qu'il soit possible de le retirer en partie durant le travail afin de rajouter des petites parties de tissus. Pour les débutants, avoir un limitateur de vitesse est pratique parce que cela permet de lancer les points doucement et de voir si tout va bien avant d'accélérer. Un élément important est de vérifier aussi que la machine fait les points élastiques. Normalement c'est de base car beaucoup de matière sont souples de nos jours (pantalon stretch, les tshirts, etc.), mais toutes les machines ne le proposent pas. Pour ce qui est de la sécurité, c'est bien d'en avoir une au niveau du pied-de-biche, ainsi lorsqu'il est relevé, il ne s'actionnera pas même quand on appuie sur la pédale (ce qui peut arriver alors que l'on met du tissu).

    Si c'est une machine mécanique, il faudra prendre le temps d'apprendre à régler systématiquement les points que l'on veut (sur une machine à 34 points par exemple ça prend du temps) alors qu'une électronique le fait toute seule avec des pré-réglages. Ceci dit, travailler (débuter ?) avec une mécanique c'est plus formateur mais ça demande aussi pas mal plus d'investissement.

    Ensuite pour le côté facilité d'utilisation, penser à vérifier où se trouve le levier du pied presseur. Pour certains c'est bien qu'il soit à droite de l'aiguille, parce que ça leur facilite la vie. Ceci dit, d'autres personnes (même droitères) préfèrent l'avoir à gauche. Bref, c'est subjectif. Pour ce qui est de la canette, certains aiment en avoir une visible et transparente, histoire de suivre le niveau du fil ; mais, là aussi, c'est l'affaire de chacun. Et tant qu'on parle canette, avoir un positionnement du boitier avec canette horizontale, c'est quand même plus pratique (surtout pour les débutants). Un autre truc pratique par ailleurs c'est d'avoir un enfile aiguille automatique ; en gros on positionne le fil d'une certaine manière, on active une fois le levier et le fil s'enfile tout seul ; c'est (très très) pratique. Mais, là encore, certaines personnes préfèrent le faire elle-mêmes, c'est donc selon les goûts de chacun. Ah, pour les boutonnières aussi, en avoir une qui les fait automatiquement en un tour, ça facilite grandement la vie !

    Bon choisir une machine à coudre c'est quand même une affaire assez subjective. Si on fait que du point droit pour des petites retouches, une très basique est largement suffisante. Mon père a une petite Singer, qu'il a depuis des années, et qui remplit bien ses fonctions. Il ne lui demande pas plus que cela et il en est très content. Pas d'entretien particulier sinon ce que veut l'usage. Ma « vieille couturière » que je citais plus haut à elle une PFAFF moyenne gamme. Elle a travaillé sur des machines de luxe donc elle se plaind de temps à autre de sa machine. Mais force est de reconnaître que la machine fait tout ce qu'elle demande. Elle est électronique et automatisée pour pas mal de tâches --- notamment l'enfile aiguille automatique indispensable car sa vue a bien baissé (elle a plus de 80 ans), le fait que la machine s'arrête aiguille levée lorsque le point est terminé (pour des coutures simples c'est idéal et un vrai plus par rapport à une machine mécanique), etc., etc.

    Dans tous les cas il faut aller vers les marques reconnues (c'est ce qu'on m'a toujours dit, donc je répète). On en trouve à tous les prix. Au pire, si à l'occasion vous passez par un centre urbain, un passage en magasin spécialisé juste pour conseil ça fait pas de mal. Sinon beaucoup de machines ont des comptes rendus de test en ligne (par des bloggeurs). Il suffit de récupérer la marque et la version et une simple recherche amène généralement à pas mal de résultats intéressants (y compris pour les machines vendues chez Lidl).

    edit : en me relisant je me rends compte que j'ai cherché à exprimer quelque chose sans le dire clairement : pour bien conseiller une machine, il faudrait savoir ce que veut en faire (ou pense en faire) ta femme. Mes deux exemples (mon père et mon amie) n'ont pas besoin de la même machine ni des mêmes fonctions. Quand mon père se satisfait d'une bête machine parce qu'il veut se faire des ourlets ou recoudre ses chaussettes, mon amie couturière s'attend à en avoir une qui lui permette aisément de confectionner un costume trois pièces sur mesure avec doublure pourvu qu'on lui fournisse les mensurations et le tissu. En somme, comme en informatique, en fonction du besoin initial, tu ne conseilleras pas forcément la même machine d'une personne à l'autre.

  • @f6k a dit :
    Je rebondis sur les machines vendues chez Lidl. Si ce sont bien celles auxquelles je pense ce sont des PFAFF

    Hmm, il y a bien un logo "by Pfaff" mais ce n'est pas Pfaff qui la fabrique. C'est juste du marketing. Cela ne veut pas dire qu'elle est de mauvaise qualité pour autant.

    Quoiqu'il en soit, le défi reste toujours de trouver la machine adaptée à ses besoins et dans ses moyens.

  • Et la couture redevient à la mode !
    C'est un atelier couture au Ground Control, lieu éphémère parisien.

  • @GillesLL a dit :

    @f6k a dit :
    Je rebondis sur les machines vendues chez Lidl. Si ce sont bien celles auxquelles je pense ce sont des PFAFF

    Hmm, il y a bien un logo "by Pfaff" mais ce n'est pas Pfaff qui la fabrique. C'est juste du marketing. Cela ne veut pas dire qu'elle est de mauvaise qualité pour autant.

    Quoiqu'il en soit, le défi reste toujours de trouver la machine adaptée à ses besoins et dans ses moyens.

    C'est du Silvercrest alors ? J'ai jamais regardé dans le détail, la prochaine fois que je passe à Lidl j'irai jeter un oeil dans le détail !

  • Je ne saurais te dire.
    De manière générale, quand c'est écrit "by MachinTruc", ça signifie qu'il y a un deal entre les deux fabricants sur l'apposition du nom, le design aussi probablement. Mais ça n'est pas de l'original.
    C'est la même chose avec "by Swarovski" (bijoux): ça y ressemble mais ça n'en a pas la qualité . Et bien sur, ce n'est pas le même prix.

  • @GillesLL a dit :
    De manière générale, quand c'est écrit "by MachinTruc", ça signifie qu'il y a un deal entre les deux fabricants sur l'apposition du nom, le design aussi probablement. Mais ça n'est pas de l'original.

    Et bien, merci pour cette précision ! Je n'avais absolument pas conscience de ce genre de deal et c'est bon à savoir !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.